Partenariats & projets

Le développement du maraîchage africain est une tâche énorme et complexe, demandant de combiner les efforts de différents acteurs du secteur. C'est pourquoi nous cherchons à collaborer avec des entreprises, des organisations et des individus qui partagent nos ambitions. Nous voyons la coopération avec les partenaires locaux comme condition préalable à la réussite.

Transfert du savoir-faire technique

Les besoins des producteurs africains vont au-delà du seul accès aux variétés adaptées. En fait, l'accès aux variétés n'est que le début, car beaucoup d'améliorations sont encore possibles pour ce qui est des techniques de culture et des activités de marketing également. Parce que nous avons besoin d'économies d'échelle et d'expertise locale pour augmenter notre impact, nous cherchons activement à collaborer avec les organismes officiels, les associations de producteurs locaux et les instituts scientifiques dans toute l'Afrique. Nous sommes heureux de partager nos connaissances et notre expertise dans des projets à long terme comme AIM, SEVIA, Horti-Impact et Smart.

 

L'histoire d'Elijah (SEVIA)

'Ensemble, nous travaillons à combler le manque de connaissances'

Lisez cette histoire

Développer le marché ensemble

Pour ce qui est de logistique, finance, qualité, marketing et entreprenariat, il y a encore beaucoup à faire pour améliorer le maraîchage  en Afrique. En nous rapprochant du producteur, nous souhaitons partager nos découvertes et échanger des idées avec les gouvernements, les fournisseurs de produits horticoles, les institutions de microfinance et d'autres intervenants. Entre autres, nous tentons de connecter les producteurs aux banques, fournisseurs et organisations commerciales, afin qu'ils puissent professionnaliser leurs activités. Leurs communautés bénéficieront par la suite également de l'accroissement du dynamisme de l'économie locale. 

L'histoire de Jacqueline (TAHA)

'C'est le moment pour investir'

Lisez cette histoire

Promouvoir la consommation de légumes

La consommation de légumes est la stratégie la plus durable pour surmonter le problème des carences en micronutriments. Pour promouvoir les légumes en Afrique, nous réalisons qu'il est important d'offrir des espèces locales avec des  variétés adaptées au climat local. Ainsi, nous utilisons du matériel végétal issu d'instituts comme le World Vegetable Center. De plus, nous participons à des projets comme l'Initiative d'Amsterdam contre la malnutrition (AIM) qui rassemblent divers acteurs avec pour objectif d'améliorer l'alimentation et la sécurité nutritionnelle grâce à un grand portefeuille de projets.  

 

L'histoire de Marco (WorldVeg)

'Une banque de gènes ne devrait pas être un musée'

Lisez cette histoire